Ferme sur le Vieux Chemin de Ligne

À  Saint-Norbert

Depuis 2014 jusqu'en 2019

Sur le rang Nord

Les paniers de légumes

    La saison 2019 va être notre cinquième saison où l'on offre les paniers à la semaine (souvent connus sous l'expression "paniers bios" (mais on est pas certifiés donc on dit pas ça)), et on va prendre encore plus d'inscriptions cette année.

Où l'on décrit c'est quoi l'affaire au juste

   

     On appelle ça de l’agriculture supportée par la communauté (ASC). En gros, les gens deviennent partenaires de la ferme et paient leur petit agriculteur d’avance pour recevoir, pendant l’été et l’automne, une livraison de légumes frais à chaque semaine. C’est un partage des risques de la culture mais aussi un partage des bons coups.

Où l’on parle de ce qui est plaisant avec l’ASC

   

     Y’a ben de l’agrément à avoir pour tout le monde avec ça. Pour vous les partenaires, ça vous donne des bons légumes du terroir à très bon prix, en plus de l’immatérielle satisfaction d’encourager un petit fermier local, et donc en même temps d’encourager une belle petite agriculture saine de petite échelle et respectueuse de nos environs et de notre écologie.

     Pour le petit fermier local, ça lui garanti des ventes et lui donne une avance de fonds en début de saison, en plein dans le temps où la plupart des dépenses se font et où les bas de laines à peine remplis la saison d’avant sont rendus pas mal vides, en plus de l’immatérielle satisfaction de voir qu’il y a des gens qui sont intéressés par sa belle petite agriculture saine de petite échelle qui respecte nos environs et notre écologie.

Où l’on parle du partage des risques et des succès

     

    Comme les mots-clés supportée, partenaires, d’avance et début de saison le laissent penser, l’ASC c’est beaucoup un partage des risques liés à l’agriculture. Ces risques sont d’ailleurs pas mal tous reliés à la nature de la nature elle-même et intrinsèques à la vie telle que nous la connaissons sur Terre, soumis tous que nous sommes aux immuables et cruelles lois de l’univers, pour ne pas être alarmant. Autrement dit, ça dépend beaucoup de la météo.

     Donc un partage des risques, dans le sens où les partenaires paient d’avance pour recevoir une certaine quantité de produits, quantité prévue selon des conditions normales ou favorables de culture.

     Alors s’il pleut deux fois dans l’été et qu’il fait 40 tous les jours, les rendements vont être moins bons, donc les paniers moins remplis ou moins variés, ce qui est pas mal plate et extrêmement angoissant pour le petit fermier. Même chose si les bébittes à patate décident de manger aussi tous les autres légumes, s’il y a une tornade qui passe dans les parcelles ou s’il tombe deux pieds de neige début août. On se rappelera la tristement célèbre saison 2017 comme un exemple avec la pluie qui a jamais vraiment arrêté de tomber, ou l'intéressante saison 2018 où la pluie a jamais commencé à tomber, mais on a survécu.

     Mais en même temps, si la saison est merveilleuse et que les légumes poussent comme des vrais champions, les paniers vont être plus remplis que ce qui avait été prévu, ce qui est pas mal plaisant.

Où l’on parle des dates

   

    On prévoit 18 semaines de livraison, du début de l’été à quelque part dans l’automne, donc 18 paniers. Pour être plus précis, les premiers paniers 2019 vont arriver dans la semaine du 24 juin, et les derniers, dans la semaine du 21 octobre.

Où l’on parle du contenu des paniers

   

     À chaque semaine, les paniers vont contenir autour d'une dizaine de sortes de légumes différents. Y’a moins de variétés en début et fin de saison et plus de choix en milieu, c’est clair. La liste des légumes cultivés cette année sur la ferme est juste ici, drette là.

     On a prévu une valeur de base de chaque panier de 27,50$, mais comme on disait, si on a du surplus, on se gêne pas. Pour ce que ça fournit comme légumes, ça dépend de votre consommation personnelle, hélas, on aimerait ça pouvoir être plus clair mais ça varie trop. On a des familles qui pourraient en recevoir deux fois plus et ça serait pas assez, et d'autres qui peinent à passer au travers.

     Encore une fois, la composition des paniers va dépendre de la température et tout, mais pour donner une idée, v’là des exemples de paniers à différents moments de la saison, tels que livrés dans le passé :

Où l’on parle de points de chutes et de livraisons

   

     Faire en sorte que les partenaires reçoivent leurs légumes chaque semaine est une étape pas pire importante, il faut l'avouer, et on travaille fort pour bien organiser ça.

     Cette année, on a deux options pour l'instant : livraison directement à la maison ou venir le chercher vous-même directement à la ferme à Saint-Norbert.

     Pour la livraison à domicile, c'est pas compliqué, on va porter le panier chez-vous, et si vous êtes pas là, on le laisse à un endroit choisi d'avance frais et à l'ombre. Les livraisons se font dans l'après-midi habituellement le mercredi mais on regarde toujours ça avec les partenaires pour finaliser le jour. Pour l'instant, les livraisons sont limitées aux gens pas trop loin de la ferme : Saint-Norbert, Saint-Cuthbert, Sainte-Élisabeth, Berthier, Lanoraie Saint-Thomas et un peu Joliette/Notre-Dame-des-Prairies (voir les détails dans le prochain paragraphe). Si vous habitez ailleurs et aimeriez une livraison, contactez-nous avant de remplir le formulaire et on va voir si on peut s'arranger quelque chose!

     Finalement, les gens peuvent venir chercher leurs paniers ici-même sur le vieux chemin de ligne. On s'arrangera pour les jours et les heures, ça peut être flexible.

     Si vous savez déjà qu'il y a des semaines où vous allez être absents, vous pouvez en choisir le nombre dans le formulaire d'inscription. Y'a plusieurs options pour les absences : vous pouvez vous les faire déduire du montant initial à payer, vous pouvez demander à une connaissance de venir chercher le panier à votre place (ce qui leur fait un beau cadeau), ou vous pouvez vous faire créditer la valeur en légumes additionnels sur le reste de la saison.

Où l’on parle de combien de sous ça coûte

   

    Pour 18 semaines de livraison de paniers d’une valeur de 27,50$, ça revient à 495$ pour la saison. Pour les ceuses et les celles qui aimeraient avoir des paniers une semaine sur deux, on fait ça aussi, et ça revient à 247,50$.

     Tout ça se paie en deux versements (ou un seul si vous préférez), un à l'inscription et le reste pour le début du mois d'août, et on accepte les virements AccèsD, les virements Interac en ligne, les chèques et le comptant.